Le choeur suisse des jeunes (CSJ) et l'orchestre symphonique des jeunes de la Suisse centrale (ZJSO) s'allient pour un projet commun. La coopération entre ces deux ensembles, qui a première vue semble être une évidence, est en réalité une petite révolution et un projet unique pour ces deux formations d'exception.

Habituellement, les choeurs et orchestres se préparent séparément et se rassemblent uniquement pour une - voire au mieux deux - répétition(s) avant le concert. Ce projet casse les codes: le SJC et le ZJSO travailleront ensemble le phrasé et les couleurs lors de répétitions partielles ou en tutti. Sur quoi porte l'attention du chanteur lorsqu'il interprète une ligne musicale ? Qu'en est-il du musicien ? Cet échange favorise la compréhension mutuelle des différentes techniques de travail et permet d'aboutir à une musicalité commune qui dépasse le simple accompagnement du choeur. Durant le concert, la séparation spatiale entre le choeur et l'orchestre est dissoute et les artistes se réunissent afin de former un tout - un "choeurchestre".

Le programme est adapté à cette configuration particulière: la "Sinfonia da Requiem" pour ochestre seul de Benjamin Britten et "Urlicht" de Gustav Mahler, originellement une oeuvre pour orchestre arrangée par Clytus Gottwald pour choeur, accompagneront l'oeuvre centrale - le Requiem de Mozart. Les instrumentistes auront l'occasion de découvrir le travail professionnel d'un choeur de jeunes ambitieux, ainsi que de chanter, s'ils le souhaitent, lors du Requiem de Mozart. Parallèlement, les choristes jouant d'un instrument auront la possibilité de renforcer l'orchestre pour la "Sinfonia da Requiem" qui sera jouée en grande formation.